Chaque mois, les offres les plus rentables pour ouvrir un Livret d'épargne.

Newsletter épargne et actu

Restez à l’affût de l'actualité et des promos sur les produits d’épargne en vous inscrivant à notre lettre d’information :

Le Livret A et l’assurance-vie ne protègent plus votre pouvoir d’achat !

Après avoir stagné autour de zéro pendant près de 3 ans, l’inflation est désormais remontée à 2%. Une première depuis août 2012 ! Les fonds en euros et le Livret A ne couvrent ainsi plus la hausse du coût de la vie.

Livret A
© Unclesam - Fotolia.com

L’indice des prix à la consommation (IPC), plus communément appelé inflation, a nettement rebondi ces derniers mois, principalement à cause de la hausse du prix des produits pétroliers. L’IPC annuel était encore de 0,7% voici très exactement un an. Il est passé de 1,2% en février 2018 à 2% en mai.

Dans son histoire récente, l’un des objectifs du Livret A est de proposer à l’ensemble des Français un produit dont la rémunération protège leur épargne de la hausse du coût de la vie. Problème, si l’inflation repart à la hausse, les taux ne décollent pas sur les marchés financiers ni du côté des banques centrales. C’est notamment en raison de ce contexte de taux très bas que le gouvernement a décidé de bloquer la rémunération du Livret A à 0,75%, et ce jusqu’en janvier 2020. Passé cette date, la nouvelle formule de calcul s’appliquera. Celle-ci tiendra toujours compte de l’inflation – ou plus précisément l’IPC hors tabac, à 1,80% actuellement – et des taux monétaires mais le taux pourra désormais être inférieur à l’inflation.

Plus d’infos : La nouvelle règle de calcul du taux du Livret A

Les rendements des fonds en euros en berne

Existe-t-il encore un placement sans risque rapportant plus que l’inflation ? Pas le Livret d’épargne populaire, rémunéré 1,25%. Ni la plupart des fonds en euros de l’assurance-vie. Sur l’année 2017, ces fonds à capital garanti ont rapporté 1,80% en moyenne selon la fédération des assureurs (FFA). Moins que l’inflation. Et le scénario jugé comme le plus probable par les observateurs reste celui d’une baisse légère ou d’un stagnation des rendements de l’assurance-vie en euros en 2018.

Il reste tout de même encore quelques fonds en euros aux rendements avantageux, rapportant près de 3%, mais ces fonds investis en partie en actions ou dans l’immobilier sont accessibles à condition d’investir en parallèle en unités de compte, des supports risqués. Pour préserver son épargne de l’inflation, voire gagner un peu plus, il va probablement falloir se résoudre à prendre des risques…

Lire aussi : Les taux de l’assurance-vie resteront-ils au-dessus de l’inflation ?

Liste des actualités Retourner sur la page d'accueil


Le Top du moment

Top-Livret.fr

Autres sites du réseau